VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

L'ANESTHESIE

PLUSIEURS FORMES D’ANESTHÉSIE SONT ENVISAGEABLES SELON LE SOIN DENTAIRE PRATIQUÉ :

La plupart des interventions réalisées en cabinet dentaire se font sous anesthésie locale pour insensibiliser les dents et les gencives avant un traitement.

En anesthésie locale, deux types sont généralement employés par les dentistes :

  • L’anesthésie topique est appliquée sur la gencive ou à l’intérieur des joues avec un coton-tige pour enlever la douleur à l’endroit qui sera injecté avec une aiguille.

  • L’anesthésie par injection sert à prévenir la douleur dans la région du traitement. Elle agit en bloquant les terminaisons nerveuses et en engourdissant des régions de la bouche pendant une période variable.

Régionalepour la moitié de l’arcade, ou en cas de pose d’implant.

Générale,utilisée pour les chirurgies importantes, elle se pratique en clinique spécialisée ou à l’hôpital.

Elle peut également être employée lors d’interventions telles que l’extraction très complexe de dents de sagesse ou encore lors de problèmes particuliers.

QUELQUES INFOS SUPPLEMENTAIRES


L’anesthésie locale
la plus fréquente utilisée en dentisterie est l’anesthésie péri-apicale, para-apicale ou supra-périostée.

L’anesthésique est déposé en regard de l’apex de la dent sur la face externe du périoste.

Le produit diffuse au travers de la corticale pour rejoindre l’apex.

L'anesthésie se fait à la
jonction gencive
attachée/gencive libre.

Il fau
t piquer avec une angulation de 45°
. Ensuite, faire glisser le biseau en direction apicale jusqu’au-dessus de l’apex.

Le point d’infiltration sera toujours distal par rapport à la dent.

Utilisé pour toutes les dents maxillaires, et les dents mandibulaires antérieures (jusqu’à la première prémolaire).

Au-delà son efficacité est relative.

L'anesthésie se caractérise par un engourdissement plus ou moins important de la lèvre au niveau du site d’injection.

Une para-apicale n’est, si elle est bien faite, pas douloureuse. Dans tous les cas il est fait usage d’agents anesthésiques qui sont adaptés aux personnes souffrant d’allergie.

HAUT